Un cœur en or

En cette fin d’année 2016, la Première Dame du Cameroun a encore été sur plusieurs fronts. Offrant de son temps, de son énergie et de son amour, pour éliminer les souffrances et apaiser les coeurs écorchés. Les premiers bébés du Centre hospitalier de recherche et d’application en chirurgie endoscopique et reproduction humaine (Chracerh) et les pensionnaires de la Fondation Chantal Biya, entre autres, ont goûté avec bonheur à ses attentions.  Reportage à la Fondation Chantal Biya, lors de la cérémonie d'arbre de noël célébré par l'épouse du Chef de l'Etat du Cameroun.

_MG_1336

_MG_0679

 

Tel un rayon de soleil, elle est apparue ce jeudi 22 décembre à la Fondation qui porte son nom. Il est 13h10mn. Son arrivée met l’assistance dans une joie immense, communicative. Dans un bel ensemble ton rose, elle est rayonnante. Sourire aux lèvres, Chantal Biya semble avoir le don pour communiquer sa bonne humeur. Comme un bouquet de roses fraîchement écloses, elle irradie son parfum de bonheur à la foule. Le bonheur d’être au milieu des siens, dont les soucis, les préoccupations ont une résonnance particulièrement forte en elle. Résonnance, écho spécifique dans son cœur tout d’empathie, d’altruisme, de mansuétude. Des regards d’admiration voire de fascination se posent sur elle. Une jeune dame n’en revient pas de la voir si «simple et détendue». C’est la première fois qu’elle assiste à cet événement tant attendu. Elle est toute émue, devant «l’affection que Chantal Biya témoigne à tous ces enfants qu’elle ne connaît même pas». C’est ça «l’effet Chantal Biya», confirme fièrement un habitué de l’événement. Un effet magnétique exercé avec beaucoup de passion. Passion pour l’humanitaire. Apporter du sourire, faire reculer les souffrances est un engagement constant de l’Ambassadrice de Bonne Volonté de l’Unesco (Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture).

_MG_0756

_MG_1292

Plus de 500 cadeaux ont été distribués aux petits pensionnaires de la Fondation Chantal Biya et à d’autres enfants des centres sociaux de Yaoundé. Pendant la visite guidée, conduite par la Secrétaire générale de l’institution, Mme Habissou Bidoung assistée par le Pr Paul Koki Ndombo, Chantal Biya a redonné du sourire dans les différents pavillons. Elle s’est montrée préoccuper par l’état de santé des enfants du Centre Mère et enfant, du Children First Center. Comme une «Mère Noël» en cette avant-veille de la fête de la Nativité, elle a apporté de l’espoir à des familles en détresse.  Les mamans des enfants internés en étaient bouleversées. Quelques-unes ont écrasé des larmes… de reconnaissance et de joie.

_MG_0947

 

_MG_0940

_MG_0955

De la joie, Chantal Biya en a distribuée à profusion cette fin d’année. Arrêt inédit chez les bébés du Centre hospitalier de recherche et d’application en chirurgie endoscopique et reproduction humaine (Chracerh) le 21   décembre. Les mains pleines de cadeaux et de câlins, la «Maman» est venue leur souhaiter un «Joyeux Noël».

_MG_1478

_MG_1456

2016 s’achève donc en beauté pour l’Ambassadrice de l’Onu-Sida. Une année au cours de laquelle, elle a encore été distinguée à l’international. Preuve, s’il en fallait encore, que son action résonne au-delà des frontières continentales. La Première Dame du Cameroun a reçu le Grand Prix Humanitaire de France en avril dernier. Avec l’arbre de Noël à la Fondation Chantal Biya, la caravane humanitaire est bouclée. Sur un satisfecit. Vivement 2017 !

_MG_1336

_MG_1093

_MG_1175

G-Laurentine EYEBE ASSIGA