Clôture en ré majeur

 photo de famille de fin

La 5è édition des «Oscars» du cinéma francophone s’est achevée samedi 16 décembre dernier. L’événement, placé sous le Très Haut Patronage du Président de la République du Cameroun a démarré le 4 décembre à Yaoundé. Pendant dix jours, il a été animé par des projections, des ateliers, la signature d’une bourse pour le développement du cinéma du Sud, des soirées privées, des rencontres professionnelles comme cet atelier-forum organisé par le Réseau des Journalistes Culturels du Cameroun le 8 décembre sur «La promotion du cinéma, le rôle de la presse».

Des événements institutionnels comme la signature du fonds francophone pour la jeune création au Musée national en présence du ministre des Arts et de la Culture, du ministre de la Communication, du Directeur général de TV5 Monde, Yves Bigot, du Directeur général du Centre national du cinéma et de l’image animée de France, Christophe Tardieu, et de bien d’autres sommités du 7è art francophone.

Les bailleurs de fonds heureux de signer

Interview du DG du Cnc, Christophe Tardieu

Photo de famille après la signature du fonds d'aide à la jeune création francophone

La grande star de cet événement a été Julie Gayet, actrice, productrice. Membre du jury des bourses et remettante du trophée du meilleur acteur, elle a avoué tout son bonheur d’être au Cameroun pour la première fois et de participer à l’émergence d’une création cinématographie francophone forte.

Echange entre passionnés du 7è art

Accueil à l'aéroport par les membres du Réseau des journalistes culturels du Cameroun. Selfie après interview à chaud de Julie Gayet

Trois films camerounais étaient en compétition : «La patrie d’abord»de Thierry Ntamack nominé dans la catégorie «Longs métrages de fiction», «Les murs» de Narcisse Wandji dans la catégorie «Courts métrages» et de «Djambar, Sembene l’insoumis» d’Eric Bodoule Sosso dans la catégorie «Courts métrages documentaires». Parmi les acteurs, le Cameroun compte également des représentants dans les nominations. Lucie Memba Boss, par exemple, est alignée dans la catégorie meilleure actrice ou Jacques Greg Belobo dans la catégorie meilleur acteur (second rôle).

2

Les dix jours de manifestations sont entrés en gare par  la grande soirée de palmarès avec Red Carpet, avec la présence d’importantes personnalités camerounaises et de la présidente de la 5è édition des Trophées francophones du cinéma, Claire Denis.

A suivre demain, le special Red carpet de cet évenement... Restez connectés!!! Un apperçu?

Lucie Memba Boss nominée dans la catégorie meilleure actrice dans son rôle dans le film "La patrie d'abord"

G-Laurentine E. ASSIGA