Des exclusivités au Quai Antoine 1er

Je teste la shelby cobra

Pour cette troisième journée du salon du yachting mondial, j’ai délaissé les yachts et leur confort marin. Certes, l’événement leur déroule le tapis rouge, mais ce sont les accessoires ou métiers connexes à leur univers qui m’intéressent aujourd’hui. Alors, j’ai décidé d’aller au Car Dek. Regarder les dernières trouvailles que nous ont vantées les responsables du Monaco yacht Show. Vous savez un journaliste doit toujours vérifier l’information qui lui est fournie. Ici, il y a trop de communication. Tout le monde vend sa camelote, mais moi, je n’aime pas être prise pour une marmotte. Alors, sous un soleil assez clément aujourd’hui, j’ai pris la direction du Quai Antoine 1er, l’univers des «autres». 

Ici, j’effectue un premier arrêt chez  Shelby Cobra, la Gentelman Car.

avec Jean Pierre le representant de Selby

Chaleureuses retrouvailles avec Jean Pierre, l’un des boss de la marque ici. Je lui ai réservé une petite surprise : un exemplaire du magazine Week-End Sports et Loisirs dans lequel je parle de son look de «gentelman» lors de l’édition 2017 du Monaco Yacht Show. Ah, quelle émotion pour lui ! «Trop content ! Vraiment, je suis ravi ! Mon Dieu, merci beaucoup, merci !!! », aligne-t-il. Du coup, moi aussi, il me contamine son émotion. Heureuse aussi, je suis de faire découvrir le travail de la Sopecam à ses personnalités, potentiels abonnés du magazine. D’ailleurs, il appelle une collègue pour lui montrer le jour. Elle est autant subjuguée. Et ça ne s’arrête pas. A son tour, elle le montre à un autre collègue. Puis, tous les deux l’entourent en guettant sa réaction… Il est aussi content. C’est le bonheur !

Contents de lire Weekend Mag

Il promet d’être un lecteur en ligne du mag (le mag a un site internet), puis me présente la nouvelle née de la marque Shelby Cobra. « C’est une Shelby Cobra 289 Fia identique aux voitures de course automobile des années 1963 et 1964 de Shelby America».

Shelby Cobra

Il y a trois versions exposées ici. Et elles séduisent comme toujours. Jean Pierre m’avouera que pour seulement un million d’euros, on peut se l’offrir (ce n’est pas trop cher…).

avec Jean Paul Rosette

Tout près, un autre Jean. Cette fois, Jean Paul (drôle de coïncidence, n’est-ce pas ?). Il connait l’Afrique comme sa poche. Il a vendu des véhicules blindés à certains chefs d’Etats du continent (n’insistez pas, je ne vous donnerai pas les noms). Il représente la firme Carat Duchatelet.  La société fabrique des voitures sécurisées haut de gamme pour les chefs d’Etat du monde. Des modèles adaptés à tout type de routes. J’y reviendrais en détails dans un prochain post, car il dit des choses intéressantes concernant les investissements en Afrique.

Apres 10mn en sa compagnie, j’ai boucle ma visite chez Milan. Rien à avoir avec la ville italienne. Mais c’est un new comer dans l’univers des véhicules de luxe. La maison a présenté un prototype au Monaco yacht Show. Le design est inspire de cet oiseau, cousin de l’aigle : le milan. L’hôtesse, bien rôdée, nous explique que ce petit bolide tout blanc se vendra en édition sur mesure de 99 pièces uniquement. Prix : 1,5 million d’euros. Je vous laisse admirer…

La Milan

La Milan1

la Milan2

G-Laurentine ASSIGA, à Monaco