La version Opéra «numérique»

séduit Nice

Peter PAN_La chambre01

Quand on entend opéra, l’imagerie populaire se représente des «papys», binocles sur le nez, feutre vissé sur la tête ; et des «mamies» en robe du soir, de couleur noire de préférence. Un public, assez atypique, presque «bizarre» pour certains.

Créé au XVIIè siècle, l’opéra subit des déconvenues depuis des années. Sauf des inconditionnels (qui l’ont «hérité» d’une tradition familiale) continuent de l’apprécier. La question de la rentabilité de l’opéra se pose avec acuité depuis plus d’une décennie. Comment le rendre plus attractif et moins lourd, face à un public de plus en plus ouvert vers d’autres formes d’arts ? Le compositeur Sergio Monterisi  et la metteur en scène Magali Thomas semblent avoir trouvé la formule magique : associer le numérique dans le spectacle. Et ça marche!

 

Salle comble à l'Opéra de Nice pour la première le 11 fevr 2019

 

 

Le 11 février dernier, le fruit de plusieurs mois de travail, en collaboration avec la structure Machina-Films basée à Nice, a été présenté au public.

 

Peter PAN_Le pont 01

 

Salutations de l'équipe

 

Pour cette première, l'opéra de Nice était plein, et le public séduit après 1h15mn de cette version "opéra digitalisé", pour reprendre l'expression d'un spectateur. Une version assez moderne que l'un des artisans, Dominic Graziani, Coordinateur des projets chez Machina-Films, a bien voulue nous expliquer. Notez que la direction artistique des images et l'infographie ont été assurées par Loring Charpentier (Superviseur et infographiste 3D chez Machina-Films).

 

 INTERVIEW

Dominic Graziani, Coordinateur des projets chez Machina-Films

«Il fallait adapter nos images à la musique»

Dominic Graziani, Coordonnateur des projets Machina-Films

Comment votre structure a-t-elle été contactée pour le projet «Peter Pan» ?

Nous avons été contactés en septembre 2016 par la metteur en scène et le compositeur pour créer les décors de la représentation de février 2017, qui a eu lieu au Palais Festival de Cannes. Le spectacle a duré 55 minutes.

Combien de décors numériques ont été créés exactement?

Pour la représentation à l'Opéra de Nice, nous avons créé au total 8 décors et 3 séquences d'animations full 3D.

- la chambre avec 3 ambiances de lumière différentes

- L'île imaginaire de jour 
- L'île imaginaire de nuit

- La mer avec le bateau pirate
- Le pont du bateau

- L'œil du crocodile

- Le triomphe
- L'épilogue 
- Le prélude avec le Titre

- La séquence du vol
- La descente sur les voiles

Combien de temps cela vous a pris ?
Les décors ont été créés sur deux périodes, pour une durée totale de huit mois de travail environ. Ils représentent 1h15 d'images animées.


Pour la compréhension des profanes, à quoi consistait votre travail ?

Notre travail a consisté, pour le décor de la chambre par exemple, à recréer en 3D le dessin d'un illustrateur. Nous avons ensuite animé les rideaux, un train électrique, un cheval à bascule, l'ouverture de la fenêtre et les ambiances lumineuses. Nous avons ensuite créé les autres décors, en nous servant de dessins ou d'images de références fournis. Le travail sur d'autres décors, comme l'Île imaginaire, a entièrement été conçu par Machina Films.

Une des particularités de ce projet était qu'il fallait adapter nos images à la musique, et non l'inverse, comme cela se fait généralement sur des projets de fictions ou d'animations. Les images devaient être en phase, à la seconde près, avec la composition musicale.

Dix fichiers ont été réalisés au final puis, envoyés au fur et à mesure en direct, suivant les consignes de la toppeuse, pour parer les différences de timing liées au jeu, à la musique et aux applaudissements du public.


Qu’est-ce qui vous a motivés, à Machina-Films, à accepter de conduire ce projet ?

La rencontre avec les auteurs (Magali Thomas et Sergio Monterisi) a été très déterminante. Ils nous ont communiqué leur enthousiasme et leur ambition sur ce projet. La possibilité de créer un univers imaginaire, les défis techniques et artistiques, la représentation à Cannes et la visibilité du projet nous ont également convaincus. Le travail collaboratif avec les auteurs, l'orchestre et les chanteurs était très excitant et nouveau pour nous aussi.


Pendant et après le spectacle, quelles ont été vos impressions ?
Pendant la représentation, nous avons une grosse appréhension, car on a envie que tout le spectacle se déroule bien, que tous les protagonistes (chanteurs, musiciens, personnel technique...) soient concentrés et performants comme il est prévu lors des répétitions.

Après le spectacle, il y a comme un soulagement du travail accompli par toute l'équipe et la satisfaction des sourires procurés aux spectateurs et la joie des jeunes chanteurs.

Propos recueilis par G-Laurentine Assiga


 Fiche technique

PETER PAN_11 février 2019_Opéra Nice

 

Opéra Peter Pan

Musique de Sergio Monterisi 
Mise en scène de Magali Thomas
Décors virtuels et animations 3D : Machina Films 

 

Machina Films

Dominic Graziani / Coordinateur du projet

Loring Charpentier / Superviseur et infographiste 3D

Affiche:  Nicolas Camidade

Costumes : Corinne Crousaud
Chœur et solistes d’El Sistema Opéra Méditerranée
Orchestre Geração – Sistema Portugal Direction : Sergio Monterisi
Avec: Pauline Descamps, Cristina Giannelli, Magali Thomas, Claudia Cesarano, Thierry Delaunay, Sebastian Bertrand, Dario Luschi